Le puits: source d’eau potable pour résidences isolées

Accueil / Le puits: source d’eau potable pour résidences isolées
Illustration de puits et eaux souterraines

Les types de puits

Les résidences  isolées qui n’ont pas accès au réseau d’aqueduc municipal pour l’eau potable doivent installer un puits, plus précisément un «ouvrage de captage». Ce dispositif permet de soutirer l’eau souterraine de l’aquifère (nappes phréatiques).

Ses principales composantes sont : un tubage, un couvercle, une pompe, des tuyaux de raccordement et un réservoir. Le choix du type d’ouvrage de captage adéquat dépend du contexte hydrogéologique local ainsi que des besoins en eau.

Il existe plusieurs types d’ouvrages de captage qui permettent de puiser l’eau souterraine d’un aquifère: les puits tubulaires, les puits de surface, les pointes filtrantes, les captages de source, les puits rayonnants et les drains horizontaux.

Au Québec, les puits tubulaires, communément appelés «puits artésiens», et les puits de surface sont les plus fréquemment utilisés. Un puits tubulaire est habituellement profond (plus de 9 m) et de faible diamètre, et il est creusé à l’aide d’une foreuse, alors qu’un puits de surface est peu profond (moins de 9 m), de large diamètre et généralement creusé à l’aide d’une rétrocaveuse.

Nous vous invitons à visionner ces deux excellents vidéos, produit par l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et mis en ligne sur le site du Ministère de l’Environnement, de la lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs/portail de l’eau (MELCCFP).
La première vidéo explique ce qu’est un puits, définit la réglementation (RPEP) et explique la localisation.
Vidéo Le puits, partie 1
La deuxième vidéo traite spécifiquement du forage et du scellement de puits.
Vidéo Le puits, partie 2

Illustration de l'intérieur d'un puits - dispositif de captage de l'eau
Puits de surface

Contaminants qui peuvent compromettre la qualité des eaux souterraines

Lorsqu’elle provient d’un puits de surface ou tubulaire (communément appelé « puits artésien ») et qu’elle est destinée à la consommation humaine, l’eau doit être de bonne qualité et respecter les normes édictées dans le Règlement sur la qualité de l’eau potable (Q-2, r.40). En effet, en vertu de l’article 3 de ce règlement, le propriétaire doit fournir une eau potable à sa famille et à ses visiteurs. (MELCCFP, La qualité de l’eau de mon puits.)

Afin de prévenir la contamination de l’eau du puits, il faut veiller à limiter les sources de contaminations des eaux souterraines souterraines et s’assurer de positionner le puits à un bon endroit. De plus, afin de limiter la contamination par les eaux de ruissellement, vous devrez peut-être sceller votre puits.

Sources de de contamination eaux souterraines sur un terrain
Shéma des distances à respecter autour d'un puits

Pour plus d'informations

Contactez-nous pour en savoir davantage!

Contactez-nous
pour en savoir davantage!