Évaluation environnementale de site (Phases 1, 2 et 3)

Accueil / Évaluation environnementale de site (Phases 1, 2 et 3)

Phase 1: évaluer le potentiel de contamination du site

L’objectif principal de la phase 1 est de déceler les indices de contamination réelle et potentielle du site. Plus précisément, une ÉES de phase 1 évalue les renseignements existants afin de déterminer si les sols et les eaux de la zone à l’étude présentent, en vertu des lois et des règlements actuellement en vigueur, une contamination potentiellement nuisible pour l’environnement ou pour la santé humaine.

Elle consiste à faire une revue de l’information existante et établir l’historique du terrain et des activités qui ont eu lieu. La récolte des informations se fait lors de la visite terrain, au moyen d’entrevues ou en accédant à des bases de données. Lorsque les informations recueillies donnent des indices suffisants de probabilité de contamination, il faut alors amorcer la phase 2 de caractérisation environnementale afin de confirmer ou infirmer les hypothèses émises à la phase 1.

Il est important de noter qu’aucun échantillon de sol, d’eau ou d’air n’est prélevé lors d’une ÉES – Phase 1.

Toutes nos évaluations sont réalisées selon les principes de la norme canadienne CSA Z768-01 et selon les recommandations du Guide d’intervention – Protection des sols et réhabilitation des terrains contaminés (MELCCFP).

Personne travaillant sur des données à l'ordinateur

Phase 2: confirmer la présence de contaminants et leur nature

L’objectif principal de la phase 2 consiste à confirmer ou infirmer la présence de contaminants dans les sols et les eaux souterraines suspectée ou identifiée lors de la phase 1. Les résultats permettront de statuer sur la contamination du site. Lorsque les analyses démontrent une présence de contaminants, la phase 3 devra être amorcée. Celle-ci permettra de déterminer l’ampleur de la contamination du site.

Afin de déterminer la qualité environnementale d’un site, des échantillons de sols, et parfois d’eau, sont prélevés à des fins d’analyses. Les résultats sont ensuite comparés aux critères fixés par les lois et les règlements en vigueur. Les résultats analytiques sont généralement comparés aux critères génériques de la Politique de protection et de réhabilitation des terrains contaminés et son plan d’action 2017-2021 du Ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs du Québec (MELCCFP) et/ou des normes relatives aux rejets des eaux usées dans les réseaux d’égouts municipaux.

Toutes nos évaluations sont réalisées selon les principes de la norme canadienne CSA Z769-00 et selon les recommandations du Guide d’échantillonnage à des fins environnementales (MELCCFP).

Technicien perforant le béton à l'aide d'une perceuse

Phase 3: déterminer l’étendue et la concentration des contaminants

L’objectif principal de la phase 3 consiste à déterminer les concentrations du contaminant, la superficie et la profondeur de la contamination, la profondeur de la nappe d’eau souterraine et son sens d’écoulement, etc. en vue de sa réhabilitation. Suite de la phase 2, les résultats permettront d’obtenir le portrait global de la contamination du site.

Les résultats obtenus permettront d’élaborer une stratégie de réhabilitation du site (décontamination). Selon le type de contamination, le type de sol (sableux, argileux, etc.), la superficie de la contamination et les activités en cours sur le site, les méthodes de décontamination doivent être ajustées. Lorsque cette phase est terminée, la réahabilitation du site pourra être amorcer.

Toutes nos évaluations sont réalisées selon les principes de la norme canadienne CSA Z769-00 et selon les recommandations du Guide d’échantillonnage à des fins environnementales (MELCCFP).

Technicien en surveillance de chantiers de décontamination

Contactez-nous
pour en savoir davantage!

Contactez-nous pour en savoir davantage!